République tchèque

Présentation du pays

  • Pays situé au cœur de l’Europe Centrale et avec une population de 11 millions d’habitants dont 2.0 millions dans la capitale Prague
  • Pays économiquement très dynamique avec un taux de chômage proche de 2%, le plus faible du monde développé, et un revenu moyen par tête parmi celui qui augmente le plus en Europe ces dernières années
  • Une présence industrielle forte et compétente, notamment dans les domaines de l’industrie manufacturière et plus particulièrement le secteur automobile, des transports en générale et celui de l’électronique
  • Salaire moyen d’environ 900 € / mois, ce qui explique une très grande compétitivité de son industrie, grâce notamment à une monnaie locale maintenue volontairement à un faible niveau
  • Deuxième pays au monde avec la plus faible proportion de « pauvres », derrière le Danemark

Potentiel

  • La République Tchèque est certainement le pays qui a le plus de potentiel de rejoindre le niveau des pays dits de « l’Ouest » sans avoir leurs problèmes contemporains (religieux, sociaux, budgétaires, fiscaux, etc…)
  • Présence d’universités réputées mondialement
  • La croissance du PNB est d’environ 5% en 2018 ce qui place dans le peloton de tête de l’Union Européenne
  • Les déficits budgétaires sont presque nuls, malgré les taux d’impôt les plus bas d’Europe, et la dette représente 35% du PIB (vs. 100% pour la France par exemple)
  • Le niveau d’endettement des ménages reste faible comparé à la norme européenne, ce qui laisse présager un potentiel tant sur le plan de la consommation que de l’investissement immobilier grâce au financement bancaire

Marché de l’immobilier

  • Le prix des appartements neufs a augmenté de 40% en 3 ans
  • Faible nombre de constructions neuves par an, étant donné l’absence de terrains disponibles et les restrictions du planning urbain
  • Pression sur les prix liés notamment à la forte augmentation récente mais continue, des salaires et du niveau de vie, et à l’augmentation du nombre d’urbains (étudiants, expatriés, ou actifs provenant de province)
  • Possibilité de financement à hauteur de 50-60% pour les non-résidents
  • Très faible fiscalité immobilière
  • Potentiel significatif de croissance des prix et les loyers
  • Le prix moyen à Prague demeure toutefois très faible comparé à Vienne, ou à Munich par exemple, qui sont des métropoles comparables

Particularités fiscales et sociales

  • Taux d’impôt sur les bénéfices des sociétés : 19%
  • Taux d’impôt sur le revenu des personnes résidentes : 15%
  • Taux d’impôt sur les revenus immobiliers pour non résidents : 15%
  • Taux d’impôt sur les dividendes perçus : 15%
  • Droits de mutation incluant frais de notaire : 4% prix d’acquisition
  • TVA : 21%
  • Monnaie : Couronne Tchèque

Investissements