Royaume-Uni

Présentation du pays

  • Un des premiers pays industrialisés européens avec une population de 67 millions d’habitants dont 7 millions dans la capitale Londres Pays économiquement très dynamique avec un taux de chômage parmi les plus faibles d’Europe PIB de 2 577 Md d’euros, le pays est la 5 ème puissance économique mondiale.
  • Pays avec système administratif et fiscal « pro business », ce qui permet à l’entrepreneuriat individuel et à l’investissement, notamment locatif, de s’exercer dans un cadre législatif et fiscal plus favorables.
  • Une présence industrielle forte et compétente, contrairement aux idées reçues 20% du PIB), notamment dans les domaines de l’industrie manufacturière et plus particulièrement le secteur automobile, pharmaceutique et de l’aviation.
  • Depuis quelques années, la région au nord ouest du pays appelée Northern Powerhouse fait l’objet de nombreux projets de ré industrialisation, particulièrement dans des secteurs technologiques et stratégiques.
  • Le gouvernement vient d’annoncer la construction d’une ligne de train à grande vitesse ainsi que d’autoroutes supplémentaires afin de développer et de désenclaver cette région située entre Birmingham et Manchester. Le coût d’environ 100 milliards de livres en fait l’un des projets d’infrastructures les plus importants au monde.

Potentiel

  • La Grande Bretagne post brexit aura la liberté de négocier des partenariats économiques avec tous les pays du monde, sans contrainte communautaire de l’Union Européenne.
  • La Grande Bretagne dispose dans ce domaine de proximités culturelles avec les US, et les pays de l’ancien Commonwealth, ce qui représente environ un quart de la population mondiale et la moitié des richesses.
  • Existence d’une politique de l’emploi très souple incitant les migrations de compétences en cas de besoin et les retours le cas contraire, ainsi que d’une souplesse salariale permettant à l’économie de mieux supporter les crises.
  • Fiscalité des entreprises et des entrepreneurs pro business (unique régime appelé « non dom » incitant les grosses fortunes mondiales à s’établir en Grande Bretagne, attirant ainsi beaucoup de capitaux étrangers).

Marché de l’immobilier

  • Marché très actif, avec plus d’un million de ventes annuelles de logements
  • Nombre de transactions en augmentation de 20% depuis 2017
  • Démographie positive à Londres mais également dans les bassins industriels performants, d’où une pression sur la demande de logements
  • Possibilité de financement bancaire à hauteur de 50-70% pour les investisseurs étrangers non résidents en Grande Bretagne
  • Les prix à Londres ont doublé depuis 10 ans
  • Dans les villes de province, augmentation régulière mais modérée, laissant entrevoir davantage de potentiel de croissance de prix à venir
  • La législation pour les locations résidentielles est très flexible et protège les propriétaires beaucoup plus qu’en France en cas d’impayés ou d’occupations illégales de logements vacants
  • Contrat de location souple et non contraignant, de 6 mois ou d’un an, permettant des révisions de loyer et d’indexations libres à discuter entre propriétaires et locataires

Particularités fiscales et sociales

  • Taux d’impôt sur les bénéfices des sociétés : 19%
  • Taux d’impôt sur le revenu des personnes résidentes : 22-45%
  • Taux d’impôt sur les revenus immobiliers pour non résidents : 0% jusqu’à 12.5 K£ NET/an, 20 % de 12.5 K£ à 50 K£, 40% au delà (45% au delà de 150 K£ par an)
  • Taux d’impôt sur les dividendes perçus : 0% jusqu’à 12.5 K£ NET/an, 7,5% de 12.5 K£ à 50 K£, 32.5% au delà (38.1% au delà de 150 K£ par an)
  • Droits de mutation incluant frais de notaire : 0 en dessous de 125 K,£ 2% de 125 K£ à 250 K£, 5% au delà
  • Impôt sur les plus values: 10-20%
  • TVA : 20%
  • Monnaie : Livre Sterling (Sterling Pound)

Pourquoi investir en Grande-Bretagne ?

  • Opportunité d’investir dans un pays européen avec un potentiel unique de croissance grâce à un nouveau modèle économique tourné vers le Monde et non plus l’Union Européenne dont les événements récents prouvent qu’elle ne fonctionne pas
  • La monnaie anglaise, la Livre est de 40% en dessous de sa valeur historique avec l’Euro en dehors des crises. Elle a donc vocation à revenir vers ce niveau lorsque l’impact psychologique du vote du Brexit sera passé. Elle est d’ailleurs entrain de remonter depuis le Brexit effectif (+6% en 1 mois)
  • La non rémunération du chômage ainsi que l’appel intensif à la main d’oeuvre étrangère, notamment européenne de l’Est permet de réguler les flux en fonction des besoins du marché de l’emploi et sans peser sur le budget de l’Etat en cas de crise et de retour du chômage de masse, les étrangers sans emploi repartant automatiquement
  • Présence de plus en plus nombreuse d‘expatriés de haut niveau, malgré les prévisions négatives après le vote du Brexit
  • Politique ouverte vers le monde et recherchant les talents de partout dans le monde, ce qui attire les meilleurs étudiants et meilleurs cadres de demain, chercheurs, créateurs etc etc L’Anglais reste la langue de communication mondiale ce qui rend la Grande Bretagne unique en Europe et dans le Monde, en matière d’attraction des talents
  • Une législation qui protège les propriétaires en cas d’impayés et de squats ainsi qu’une souplesse des baux et des indexations/augmentations des loyers en faveur des propriétaires
  • Contrairement à Londres les prix en province ont augmenté modérément, ce qui laisse envisager un potentiel de croissance ; d’autant plus que suite à la crise du Covid , les agents locaux ont constaté une explosion de la demande pour les biens en province, au détriment de Londres.
  • European Investments vous propose d’investir dans des régions d’avenir où l’arrivée d’activités nouvelles (et donc d’une nouvelle demande de logements) se conjugue avec des prix immobiliers, à ce stade très modérés

Impact potentiel du futur TGV anglais

Projet «High Speed 2 »

  • High Speed 2 (HS2) est un projet de ligne à grande vitesse entre Londres et les Midlands, le nord de l’Angleterre et plus tard la ceinture centrale de l’Écosse.
  • La ligne se composera d’un tronçon entre Londres et Birmingham, à partir duquel la ligne bifurquera ensuite vers Manchester et Leeds, par la ligne des East Midlands.
  • Cette ligne permettra de rapprocher le centre du pays de la capitale et ainsi donner la possibilité aux habitants de cette région de travailler à Londres, mais surtout à des activités londoniennes de se délocaliser sur place

Retour de l’expérience française

Sur le graphique, on peut observer une corrélation entre la mise en place d’une ligne de TGV, et une augmentation sensible des prix de l’immobilier dans les années suivantes du fait de la proximité, en terme de temps de parcours, que le TGV permet avec Paris.
On observe dans ces villes, aux mêmes périodes, une augmentation de la part des habitants travaillant en région parisienne et également une augmentation de la population totale.

Investissements